Bienvenue sur VisitVar
Le débarquement de Provence
  • Carte
  • 0
    Carnet
  • Météo
  • Rechercher
  • Mon profil
Accueil
0
Carnet
Météo
Météo
11°C
12°C
Prévisions météo

Le Var a servi de cadre à deux événements importants de la 2nde guerre mondiale : le sabordage de la flotte à Toulon, le 27 novembre 1942, et le débarquement allié du 15 août 1944 sur les plages situées en contrebas du massif des Maures. Ce dernier a été largement appuyé par l’action des résistants varois.

Le 15 août, des commandos français et des parachutistes alliés atterrissent au cap Nègre et aux alentours du Muy et de La Motte, suivis quelques heures plus tard du débarquement sur les plages du Lavandou, Rayol-Canadel, Cavalaire, Ramatuelle, Sainte-Maxime et Saint-Raphaël de fantassins et de chars américains. Complètement désorganisés, les Allemands n’opposent qu’une résistance sporadique et bientôt la liaison est assurée entre les divers éléments. Appuyés par les FFI, les Américains peuvent alors remonter en direction d’Aix et de Digne, tandis que les Français attaquent Hyères par l’est et contournent Toulon par le nord en direction de Bandol et de Marseille. Le 21 août, le département est ainsi pratiquement libéré, à l’exception de Toulon et de sa région qui sera libéré définitivement le 28 août.

Au total ce sont 100 000 soldats alliés qui ont débarqué dans le Var et 10 000 qui y ont été parachutés. 2 000 avions de combat et 500 navires de guerre ont été mobilisés pour participer à l’opération « Anvil – Dragoon », nom de code de ce débarquement.

Mémorial du Débarquement à Toulon©Var Tourisme / Michel Caraisco
La plage du débarquement et l'île d'Or au Dramont©Var Tourisme / Olivier Simon

Les principales plages du débarquement

PLAGE DU CANADEL : un groupe des commandos d’Afrique y débarque par erreur dans la nuit du 14 août. Il établit la liaison avec le détachement du cap Nègre, puis nettoie le Rayol et atteint la Mole à 10 km de la côte.

PLAGE DE CAVALAIRE : sur cette plage débarquent le 15 août les troupes de la 3ème D.I. américaine dont une fraction rejoint, à 13h, les commandos français du Canadel et du cap Nègre.

LE CAP NEGRE : le 15 août, peu après minuit, 70 hommes des Commandos d’Afrique spécialement entraînés, atterrissent au pied des falaises du Cap Nègre, les escaladent, surprennent l’ennemi et s’emparent de la batterie qu’ils avaient pour mission de réduire.

PLAGE DE PAMPELONNE : la 3ème D.I. américaine prend pied, le matin du 15 août, sur cette vaste plage qui devient un important lieu de débarquement. Non loin de cette plage, l’aérodrome de Ramatuelle, construit au bulldozer dans les vignes en 48 heures, permet l’envol des 1ers avions alliés.

PLAGE DE LA NARTELLE : cette plage est, le 15 août, le point de débarquement de la 45ème D.I. américaine et, dans la nuit suivante, d’un groupe de la 1ère D.V. française, commandé par le général Sudre.

PLAGE DU DRAMONT : l’épave d’un navire allié, les ouvrages bétonnés allemands et le monument commémoratif qui domine la plage rappellent la lutte qui s’engagea le 15 août en ce lieu quand la 36ème D.I. américaine y débarqua.

A ne pas rater : la visite du Mémorial du Débarquement et de la Libération de Provence à Toulon

Ce musée entièrement rénové en 2016 est l’un des 9 hauts lieux de la mémoire nationale du Ministère de la Défense. Il est l’un des 9 hauts lieux de la mémoire nationale du Ministère de la Défense. Doté d’un panorama exceptionnel sur la rade de Toulon, le mémorial est équipé des dernières avancées de la recherche historique et des nouvelles technologies pour immerger le visiteur au cœur du débarquement de Provence et des événements de l’été 44.

En savoir +

Mémorial du Débarquement à Toulon©Laurent Perrier