Var mimosa blossom

Le mimosa .

De janvier à mars, vallons, collines et jardins de la Côte d’Azur se couvrent de ce petites boules jaunes éclatantes, au parfum enivrant et au toucher duveteux. De ces petites fleurs on extrait l'arôme de mimosa pour en faire du sirop, des friandises, des pâtisseries, du parfum...
Mimosa du Var

La Route du Mimosa .

Empruntée de janvier à mars, elle offre de magnifiques paysages sur 130 km où se mêlent le bleu du ciel et de la mer au vert et jaune des collines de mimosa. De Bormes-les-Mimosas à Grasse, huit communes proposent un voyage au pays de la petite bille jaune : artisans chocolatiers et boulangers, corsos et autres fêtes traditionnelles, forceries, pépiniéristes, parfumeurs,…

Et chaque année fin janvier à Bormes-les-Mimosas, dans le vieux village, Mimosalia est le premier événement botanique de l’année. Rendez-vous des amoureux du jardin, il réunis les plus grands pépiniéristes et collectionneurs français. Plus de 80 exposants présentent notamment des végétaux rares et variétés insolites, la décoration et l’aménagement du jardin. Des activités autour des plantes sont également proposées : ateliers pour petits et grands, visites des jardins de la Ville, expositions.

Retrouvez ici tous les séjours « Route du Mimosa » à prix promotionnel ! 

Voir le site dédié de la Route du Mimosa

Corso de Bormes les Mimosas

Les corsos fleuris .

Héritier du Carnaval, le corso fleuri fait aujourd’hui partie intégrante de la tradition festive varoise. Une tradition relativement récente qui remonte à la fin du XIX° siècle. Le samedi on décore les chars de milliers de fleurs et le dimanche on défile dans les rues du village.

Fanfares, groupes folkloriques ou personnages costumés accompagnent la parade. A Bormes, Sainte-Maxime et Saint-Raphaël, le mimosa éclabousse les défilés, ailleurs ce sont des oeillets multicolores ou d’autres fleurs coupées qui habillent les chars. Une bataille de fleurs cloture toujours la fête !

Les principaux corsos sont ceux de Bormes-les-mimosas, Carqueiranne, Cavalaire-sur-Mer, Cogolin, Draguignan, Le Lavandou, Ollioules, Roquebrune-sur-Argens, Saint-Raphaël et Sainte-Maxime.

Mimosa du Tanneron

Le massif du Tanneron .

Trait d’union entre le Var et les Alpes-Maritimes, ce massif, formé de roches cristallines, est presqu’entièrement recouvert par des forêts de mimosas et d’eucalyptus.

De janvier à mars, il se couvre tout entier d’un manteau d’un jaune intense. En France, le massif du Tanneron est le plus vaste territoire arboré de mimosa, tant cultivé que sauvage avec 200 ha ! Un véritable festival de couleurs entre or, émeraude et azur. Le plus saisissant reste certainement l’explosion de senteurs que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Fleur de mimosa au Domaine du Rayol

La culture du mimosa .

Arbre de la famille des acacias, le mimosa se rencontre à l’origine dans les régions tropicales. Il fut importé sur la côte d’Azur par les anglais au milieu du XIXème siècle, pour décorer leurs jardins. Certaines espèces se sont si bien acclimatées qu’elles sont retournées à l’état sauvage.

Les forceries

Les horticulteurs, ou « mimosistes » font fleurir le mimosa dans des forceries. Dans ces chambres, l’atmosphère chaude est portée à 90% d’humidité et les fleurs de mimosas sont gavées de nutriments. On fait ainsi fleurir le mimosa en 48 heures ! Les forceries sont concentrées dans le massif du Tanneron. Certaines forceries se visitent, comme celle de la famille VIAL à Tanneron, et permettent de découvrir les secrets de ce savoir-faire.

Le Collection nationale

La famille CAVATORE et leur pépinière sont reconnus comme les spécialistes nationaux du mimosa. Grâce à 25 ans de passion, d’expérience et de recherche, la famille CAVATORE possède aujourd’hui la seule collection en France décernée par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées, avec 180 espèces et variétés de mimosa. Les mimosas sont cultivés sans forcerie, de façon naturelle et écologique, sous serres non chauffées. Ils sont exportés partout en Europe !