Bienvenue sur VisitVar
Les Maures, l’Estérel et la Sainte-Baume
  • Carte
  • 0
    Carnet
  • Météo
  • Rechercher
  • Mon profil
Accueil
0
Carnet
Météo
Météo
6°C
15°C
Prévisions météo

Le Massif des Maures avec ses forêts vert sombre de chênes lièges et de châtaigniers, le Massif de l’Estérel aux roches rouges plongeant dans la mer, le Massif de la Sainte-Baume, barrière de calcaire blanc abritant une grotte sacrée et une forêt relique… Des paysages grandioses à découvrir.

Massif des Maures

Le Massif des Maures est l’une des plus sauvages et des plus anciennes terres de Provence. Blottis à ses pieds ou accrochés sur ses flancs, 26 villages se partagent ses faveurs. De Hyères à Fréjus, il s’étend sur près de 60 km, soit près d’un quart du département, dont une grande partie de la côte. Recouvert de chênes lièges et de châtaigneraies, « Les Maures » offrent une grande variété de paysages pour les balades, à pied ou à cheval. On y découvre de véritables perles comme la magnifique Chartreuse de la Verne, ou les jolis villages de La Garde-Freinet et de Collobrières. Depuis Notre-Dame des Anges, le panorama sur les îles d’or et la Presqu’ile de Giens est exceptionnel.

Pendant longtemps l’activité économique s’est développée autour du liège et de la châtaigne. Aujourd’hui encore la châtaigne reste un élément important dans la vie de certains villages : produits du terroir, artisanat et fêtes locales. A découvrir : les incontournables Fêtes de la Châtaigne à Collobrières, mais aussi aux Mayons, à Gonfaron, La Garde-Freinet, et Pignans.

En savoir + sur la châtaigne

Aux pieds du massif côté arrière-pays se trouve la plaine des Maures, Réserve Naturelle Nationale, dernière plaine sauvage du Var.

Découvrir le territoire

Massif des Maures©Olivier Lanfranchi Coeur du Var Tourisme
Calanques de l'Esterel©Var Tourisme / LCI

Massif de L’Estérel

Avec ses roches de porphyre rouge, le massif de l’Estérel ne ressemble à aucun autre. Posé entre Saint-Raphaël (83) et Mandelieu (06), les paysages restés sauvages y sont grandioses : gorges, à-pic, défilés et crêtes déchiquetées se succèdent en de saisissants contrastes. Se détachant dans le ciel bleu azur, il domine majestueusement la Méditerranée, certainement pour mieux plonger dans ses eaux bleu marine. La partie la plus spectaculaire de la côte est le pic du cap Roux où la roche dévale dans la mer du haut de ses 452 m.

La flore est riche et variée. Malgré les incendies, pins d’alep, châtaigniers, charmes, figuiers et oliviers poussent à profusion et côtoient avec bonheur palmiers, mimosas, eucalyptus et plantes tropicales importées qui ont prospéré grâce à la douceur de la température. Traversé par de nombreux sentiers de randonnée, on peut y faire de très belles balades à pied ou en vélo. On peut également découvrir les calanques depuis la mer grâce aux excursions en bateau ou en canoë.

Au pied du massif, la « Corniche d’Or », surnommée ainsi en raison de la beauté des paysages. La côte découpée offre plages et petites criques. La minuscule « île d’Or » abrite un drôle de tour bâtie au XIXe siècle par un original qui s’était proclamé roi de l’île. Elle inspira Hergé pour la couverture d’un numéro d’une célèbre bande-dessinée : Tintin !

Découvrir le territoire

Massif de la Sainte-Baume

Il se présente sous la forme d’une muraille de calcaire s’élevant à plus de 1100 m d’altitude et se développant d’ouest en est sur près de 14 kms de long ! Cette impressionante barrière rocheuse tire son nom d’une grotte (baumo en provençal) qui aurait abrité Sainte Marie-Madeleine à la fin de sa vie. Cette grotte, aménagée en un lieu sacré au XIII° siècle, est un des lieux de pélerinage les plus visités du monde occidental : pas moins de 8 papes et 18 souverains y sont venus depuis le Moyen Age au milieu de la foule des pélerins anonymes. La Sainte Baume figure donc, comme la montagne Ste Victoire et le Mont Ventoux, parmi les montagnes « sacrées » de la Provence. Empruntez le Chemin des Rois pour monter jusqu’à la grotte, ou l’un des nombreux sentiers du massif traversé notamment par le chemin de Saint-Jacques.

Depuis le Pic de Bertagne ou du Saint-Pilon, le panorama est simplement extraordinaire.

Le massif est couvert d’une forêt relique (survivante de la dernière période glaciaire!). Elle recèle des spécimens d’arbres d’une longévité rare, presque millénaires. Ces vieux arbres abritent une faune incomparable. Pour la protéger, le Parc Naturel Régional de la Sainte-Baume est en cours de création.

En savoir +

Découvrir le territoire

En savoir + sur les activités dans les trois massifs

La Sainte Baume©Var Tourisme / LCI

Documents à télécharger

Laissez-vous conter
Laissez-vous conter le patrimoine rural de la Provence Verte - Entre campagnes et collines
Villes et Pays d'art et d'histoire - Le pays de la Provence Verte
Laissez-vous conter
Laissez-vous conter - Plan d'Aups - Sainte Baume
Villes et Pays d'art et d'histoire - Le pays de la Provence Verte
Les Carnets varois de l'environnement
Les Carnets varois de l'environnement - N°4
La glace de la Sainte-Baume