Bienvenue sur VisitVar
La châtaigne
  • Carte
  • 0
    Carnet
  • Météo
  • Rechercher
  • Mon profil
Accueil
0
Carnet
Météo
Météo
11°C
12°C
Prévisions météo

Reconnue d’excellente qualité gustative, la châtaigne varoise se déguste grillée ou en marrons glacés. Elle est produite dans le massif des Maures dont les villages célèbrent la châtaigne à l’automne, notamment Collobrières.

La châtaigneraie varoise se concentre essentiellement dans le Massif des Maures : 2 000 hectares répartis sur les communes de Collobrières (la capitale de la châtaigne), La Garde-Freinet, Gonfaron, Les Mayons et Pignans.
L’absence presque totale de clôtures dans les châtaigneraies permet à cette forêt de conserver toute son authenticité et son parfum de liberté.

Dans les villages du massif et de la plaine des maures, de petits producteurs proposent de la confiture ou crème de châtaigne, des marrons glacés et autres produits du terroir à base de châtaigne : Cast’Ânes, la châtaigneraie Godissard et la Confiserie Azuréenne à Collobrières, et le rucher des Maures avec Lucien et Marc Lamoine aux Mayons.
Insolite, une artisane fabrique des panniers en bois de châtaignier à Collobrières.

Châtaigneraie de la Chartreuse de la Verne - Collobrières©Var Tourisme / Colette Carrerot
La fête de la châtaigne à Collobrières©Var Tourisme / JH Walzl

Les Fêtes de la châtaigne

Collobrières est la capitale de la châtaigne et ses Fêtes de la Châtaigne les trois derniers dimanche d’octobre font partie des incontournables.

Dans le Massif des Maures et plus largement dans le Var, d’autres villages célèbrent également la châtaigne, principalement au mois d’octobre : Gonfaron, La Garde-Freinet, Les Mayons, Pignans, et selon les années Toulon, Tanneron, Camps-la-Source.

Castagnades et dégustation du vin nouveau, marchés agricoles et artisanaux font en général partie de la fête.

Voir l’agenda des fêtes traditionnelles

La châtaigne du Var

Il existe de nombreuses variétés locales :

  • Le « Marron du Var » et la « Sardonne » à la chair fine et sucrée.
  • L’ « Impériale » variété plus rustique et moins exigeante que les précédentes
  • La « Batarde » quelquefois farineuse
  • La « Miquelin » aux fruits de petite taille et de couleur rousse
  • La « Pignansie », variété peu répandue aux fruits pointus de couleur foncée et assez sucrés. Le mistral ne lui fait pas peur
  • La « Beltassie ».

Elles sont classées selon leur calibre en « Petite » ‘plus de 95 fruits au kg), en « Marchande » (de 85 à 95 fruits au kg) et en « Belle » (moins de 65 fruits eu kg). Reconnue d’excellente qualité gustative, la châtaigne du Var est commercialisée presque en totalité en fruits de bouche (châtaignes fraîches ou grillées).

La châtaigne du Var©Var Tourisme / Wallis
Marrons glacés de Collobrières©Var Tourisme / Nicolas Lacroix

Alors…marron ou châtaigne ?

Si l’on pose cette question élémentaire au châtaignier, il nous donnera une réponse ambiguë, car tout châtaignier produit à la fois châtaignes et marrons en plus ou moins grande proportion et plus ou moins grosses, selon les variétés. Si l’on se tourne vers le confiseur ou le scientifique, le fruit appelé châtaigne est un fruit cloisonné, c’est à dire qu’une petite peau (tan) traverse et divise le fruit (un peu comme une noix), le marron est au contraire un fruit non cloisonné, il reste entier une fois décortiqué.

Le châtaignier produira des châtaignes si la proportion de fruits cloisonnés est supérieure à 12%, il produira des marrons si cette proportion est inférieure à 12%.

Dans notre département, la Marrouge (marron du Var), variété locale typique, a la particularité de produire de petits marrons et de grosses châtaignes.

Voir les tous les produits et producteurs