L'olivier

Il est l'arbre sacré de la Méditerranée. Il est l'arbre de la Bible. Il est le symbole de la tempérance, de la sagesse et de l'harmonie mais aussi celui du triomphe. C'est à lui que revenait le mérite de ceindre le front des vainqueurs d'Olympie. Il renaît à chaque fois qu'on le tient pour mort, il ressurgit après un gel et ne renonce jamais à une nouvelle floraison.

Sa silhouette reconnaissable entre toutes, son feuillage argenté qui miroite sous le soleil, son tronc noueux, galbé et torturé par les âges, ses fruits si amers sur l'arbre qui deviennent si délicieux après quelques préparations mystérieuses, il est arbre de légende. Il a façonné les paysages du bassin Méditerranéen et chez nous, en Provence, pour le vénérer et le cultiver on a dompté une terre rare, fugitive, caillouteuse en bâtissant des restanques.

 

Voir aussi > L'huile d'olive