Le patrimoine du XX° siècle

En France, le XX° siècle, qui fut l'un des siècles les plus destructeurs est aussi le siècle qui a le plus construit. L'usine, l'ouvrage d'art, le grand ensemble urbain, l'hôtel, la villa, l'atelier ou encore la boutique ont remplacé l'église et le château. Et pourtant nous portons presque toujours à ce patrimoine un regard empreint d'incompréhension et de critique et cela d'autant plus que le béton, l'acier et le verre ont remplacé la pierre.

On trouve cela "moche" alors que personne ne conteste la valeur d'une petite église romane. Il est vrai qu'un décalage d'une ou deux générations est souvent nécessaire pour renouveler notre regard... C'est ainsi que l'art déco commence à peine à trouver ses lettres de noblesse.

Pourtant souvent ingénieux ou audacieux, parfois déroutants ou insolites, tous ces édifices sont autant de témoins matériels remarquables de l'évolution technique, économique, sociale, politique et culturelle de notre société. Ils ont tous en commun d'être engagés dans un renouvellement résolu des volumes et des formes architecturales et de présenter des performances inégalées en matière technologique.

Patrimoine du XX°
Dans le Var près de 60 édifices ont reçu à ce jour ce label prestigieux. Nous vous invitons à venir découvrir ceux qui sont ouverts au public, soit tout au long de l'année, soit exceptionnellement lors des Journées Européennes du Patrimoine, et ceux qui, bien que non visitables, marquent de leur silhouette imposante notre paysage quotidien.